• 4 personnes soupçonnées d'avoir détourné 1.7 millions d'euros d'aides sociales arrêtées en Roumanie

    4 personnes soupçonnées d'avoir détourné 1.7 millions d'euros d'aides sociales arrêtées en Roumanie

    Les quatre individus arrêtés en Roumanie en avril dernier géraient une bande organisée de malfaiteurs qui montaient des faux-dossiers à la CAF afin de percevoir des prestations sociales.

    Deux hommes et deux femmes ont été arrêtés à la mi-avril en Roumanie, soupçonnés d'être à l'initiative d'un détournement de 1.7 million d'euros à la Caisse des allocations familiales (CAF) et au régime social des indépendants du Nord, rapporte le Parisien ce mercredi.

     

    Ces quatre individus sont soupçonnés d'avoir été à la tête d'une bande organisée qui mettait sur pied de faux dossiers de jeunes femmes se déclarant auto-entrepreneuses dans le domaine de la récupération de ferraille. Elles prétendaient ensuite tomber enceinte de manière à toucher les indemnités de la CAF. En 2017, pas moins de 1.200 dossiers ont été créés auprès de la caisse d'allocations familiales et du régime social des indépendants du Nord. Un préjudice estimé à 1.7 millions d'euros.

    Neuf biens immobiliers saisis

    Au début de l''escroquerie, les malfaiteurs utilisaient de vraies identités, d'après le Parisien, avant de finalement créer de faux dossiers à l'aide de "fausses cartes d’identité roumaines et de faux certificats de naissance roumains montant des dossiers sur la base d’identités fictives", précise le journal francilien.

    Au terme de plus de deux ans d'enquête, et grâce à la coopération de la police locale, les enquêteurs de la police judiciaire de Lille et la police aux frontières de Valenciennes ont pu arrêter une partie de la bande dans le Bas-Rhin.

    Deux hommes et une femme de 27 ans avaient été interpellés en octobre dernier à leur domicile. Après avoir reconnu les faits, ils ont été mis en examen et incarcérés à Valenciennes pour escroquerie en bande organisée. La bande est soupçonnée d'avoir usé du même stratagème en Allemagne. Par ailleurs, l'un des quatre individus interpellé était déjà en prison pour des faits d'agression sexuelle sur un enfant, d'après le quotidien.

    Quant aux quatre "têtes pensantes" du réseau, deux hommes et leurs compagnes âgés de 32 ans à 40 ans, ils ont été arrêtés au mois d'avril à Murgeni dans l'est de la Roumanie. Neuf biens immobiliers ont été saisis par la justice en Roumanie, soupçonnés d'avoir été acquis grâce à l'argent de cette affaire. Tous les quatre ont désormais été écroués à la prison de Lasi en Roumanie, avant qu'ils ne soient transférés devant le juge français.

    BFM.TV


  • Commentaires

    1
    françoise
    Jeudi 9 Mai à 14:57

    Pas étonnant que la CAF prétende être en déficit ! Les Roumains n'ont pas très bonne réputation dans le domaine de l’honnêteté bien qu'il ne faille pas généraliser mais  pour l’Europe de l'est on n'a que l'embarras du choix !

    2
    Rakia
    Jeudi 9 Mai à 15:15

    La Roumanie est européenne, il n’est plus question d’escroquerie,

    juste un empreint entre pays alliés !( mdr) Les roumains sont impliqués 

    dans toutes les affaires sales, à l’Europe de prendre des sanctions contre 

    la Roumanie ...!

    3
    Jeudi 9 Mai à 17:51

    encore   un des bienfaits    des frontières  ouvertes !

     Mais   la caf est  coupable   de  ne pas  mieux  vérifier

    4
    fripouille
    Jeudi 9 Mai à 18:03

    Les Roumains sont misérables dans leur pays, ils viennent chez nous exercer l'escroquerie. La CAF pourrait être vigilante, il s'agit d'énormes sommes ! Les personnels doivent être mal répartis.

    5
    marie
    Vendredi 10 Mai à 10:51
    marie

    ça ne parle pas Français quand il faut...mais le cerveau marche....!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :